vous êtes ici

 
 
 

Liste des appels d'offres

La réalisation d’un audit et diagnostique sur la création d’activité, territoire métropolitain

La Maison de l’Emploi de Marseille a pour vocation de coordonner l’information, de créer du lien et d’optimiser l’efficacité des acteurs et des politiques publiques en faveur de l’emploi et de la création d’activités.
A l’initiative de la ville de Marseille depuis près de 10 ans, la Maison de l’emploi de Marseille anime et soutien le réseau marseillais de l’aide à la création d’entreprise.
La finalité de cette mission vise à la fois à favoriser les synergies dans les pratiques des opérateurs, à soutenir leur professionnalisation et permettre une meilleure connaissance du parcours des porteurs de projets de création d’entreprises.

Le contexte de la création d’activité a beaucoup évolué ces dernières années et continue de s’adapter :

  • Les usages et pratiques des porteurs d’idée/de projet et des jeunes créateurs ont changé,
  • L’offre de services des professionnels de la création d’activité s’est développée, prenant en compte en partie ces nouveaux usages : de l’accueil à l’accompagnement post-création,
  • De nouveaux acteurs, types d’accompagnement et dispositifs apparaissent dans le paysage local et accroissent les possibilités d’accompagnement,
  • Ceci engendre un déficit global de visibilité, pour les acteurs de la création d’activité, et de lisibilité, pour les usagers, de l’offre de services,
  • Aussi, les sources de financement des Pouvoirs Publics s’amenuisent.

Une partie des publics a été orientée par le service public de l’emploi, formée, accompagnée et a vu des organismes d’aide, de prêts,...

Les professionnels répartissent ces publics en trois types de profils :

  • Porteurs d’idée ;
  • Porteurs de projet ;
  • Jeunes créateurs.

Il est d’usage pour les professionnels de l’accompagnement à la création d’activité de bien distinguer ces trois profils.
Le porteur d’idée est au tout début de sa réflexion. Il n’a entamé aucune démarche active. Il devient porteur de projet en formalisant son idée, en apportant des éléments nécessaires à sa future activité (business plan, trésorerie prévisionnelle, statut juridique, lieux, recherche de financements).
Les porteurs de projet sont ensuite jeunes créateurs lorsqu’ils s’enregistrent et choisissent un statut juridique. Ces phases ne sont pas toujours linéaires. Le porteur d’idée peut créer son activité sans avoir formalisé son projet en amont, notamment par l’usage du numérique.

A partir de ces constats, la Maison de l’emploi de Marseille souhaite réaliser un audit/diagnostic sur l’offre d’information et d’accompagnement.
Outre le fait de mieux comprendre et appréhender les évolutions des pratiques des porteurs de projet et des jeunes créateurs, nous envisageons aussi de mettre à jour et de développer l’annuaire des professionnels de la création d’activité.
Le tableau de bord annuel que la Maison de l’emploi produit avec les professionnels de l’accueil, de l’accompagnement et du suivi post-création d’activité alimentera l’analyse de cet audit/diagnostique.

Cliquez sur ce lien pour télécharger le Cahier des charges réalisation de l'audit diagnostique sur la création d'activité


Centrale de mobilité : Actions à destination des publics

En juin 2015, le Premier Ministre a commandé un rapport à l’Inspection Générale des Finances sur le lien entre mobilité et accès à l’emploi, notant que « l’inadéquation locale entre offre et demande d’emploi pourrait représenter jusqu’à 2,5 points de notre taux de chômage ».
20% des adultes en âge de travailler rencontrent des problèmes de mobilité, soit 6 à 8 millions de personnes. Une personne en insertion sur deux a déjà refusé un travail ou une formation pour des problèmes de mobilité. Au niveau de notre métropole, 46 000 chômeurs et inactifs sont sans voiture, et 67 000 sans permis.
Par ailleurs, la hausse du coût de l’automobile a diminué le périmètre d’emploi de 28% de 2000 à 2009, avec un risque de - 37% encore d’ici 2030. Malgré ce coût important, 90% de l’accès aux zones d’activité se fait encore en voiture.

La MDE porte depuis 2010 un dispositif partenarial permettant de travailler sur cet écart entre l’offre et la demande d’emploi par la réduction du frein mobilité. Elle a mis en place des aides pédagogiques – diagnostic et atelier mobilité – et matérielles – location de véhicules, accompagnement à la conduite et aides au transport collectif.
Aujourd’hui, le dispositif est arrivé à un point de maturité et accueille plus de 600 personnes chaque année sur les différentes aides proposées.
Le présent cahier des charges porte sur la poursuite du dispositif opérationnel.

Cette opération est financée par :

  • le Conseil Départemental des Bouches-du-Rhône
  • La Politique de la Ville
  • La Métropole Aix Marseille Provence
  • Pôle emploi
  • la Maison de l’Emploi de Marseille en financement propre (Ville de Marseille/Etat)

Cliquez sur ce lien pour télécharger le Cahier des charges Centrale de mobilité.